Gelée blanche, Givre et Verglas

Il faut différencier ces trois phénomènes, typiques de la « saison froide ».

La gelée blanche est un dépôt de glace sur les objets, généralement d'aspect cristallin, provenant de la transformation directe de la vapeur d'eau contenue dans l'air ambiant (il s'agit de la rosée quand il y a un dépôt de gouttes d'eau et non de glace).

Le givre est un dépôt de glace provenant généralement de la congélation immédiate de gouttelettes de brouillard ou de nuages en surfusion (c'est-à-dire dont la température est inférieure à 0 °C) dès qu'elles entrent en contact avec des objets dont la surface est à une température inférieure ou légèrement supérieure à 0 °C. Le brouillard givrant, par définition, produit du givre…

Le verglas est un dépôt de glace, compact et lisse, généralement transparent, provenant de la congélation instantanée de gouttes de pluie ou de bruine surfondues (c'est-à-dire dont la température est inférieure à 0 °C) dès qu'elles entrent en contact avec des objets dont la surface est à une température inférieure ou légèrement supérieure à 0 °C. Les pluies ou bruines verglaçantes, par définition, génèrent du verglas…